facebook-icon   twitter

Offres d'emploi et de projets

Projet de doctorat en hydrogéologie

Résilience hydrologique d’un lac de grande dimension dans le Bouclier canadien

Le but du projet de doctorat est de comprendre la résilience hydrologique d’un lac de grande dimension situé dans le Bouclier canadien (Outaouais). Les objectifs spécifiques sont 1) de quantifier la dynamique hydrologique du lac, 2) d’estimer les effets à long terme des changements dans l’utilisation du territoire et des changements climatiques, et 3) de formuler des recommandations pour la conservation du bassin versant. Le projet comprend le développement d’un modèle hydrologique (de surface et souterrain), la modélisation à long terme des conditions hydrologiques passées, ainsi que l’analyse et la simulation de scénarios climatiques et d’utilisation du territoire.

Lire la suite...

Projet de doctorat en hydrogéologie

Recharge et émergence des eaux souterraines en présence de changements climatiques

Le but de ce projet est de quantifier la recharge et l’émergence des eaux souterraines dans les Basses-Terres du Saint-Laurent en conditions de changements climatiques. Les objectifs spécifiques sont 1) d’estimer la recharge spatialement distribuée à l’échelle de la zone d’étude, 2) déterminer les conditions d’émergence de l’eau souterraine en rivière, et 3) simuler l’effet des scénarios de changements climatiques et d’utilisation du territoire sur la recharge et l’émergence de l’eau souterraine. Le projet comprend l’analyse de données météorologiques à long terme et de scénarios climatiques, de même que l’utilisation de modèles de recharge et de simulation des écoulements souterrains.

Lire la suite...

Offre de thèse de doctorat en hydrogéologie – géothermie

Validation expérimentale d’un modèle thermo-hydro-géochimique de puits à colonne permanente. Approches géochimique et isotopique.

Les puits à colonne permanente (PCP) sont des systèmes géothermiques de basse température (jusqu’à 500m de profondeur) qui utilisent l’eau souterraine comme fluide caloporteur afin de chauffer et climatiser des bâtiments. Ce faisant, ils sont jusqu’à trois fois plus efficaces que les systèmes géothermiques de basse température traditionnels, tels que les puits en boucle fermée qui représentent 90% des installations au Canada. Les PCP permettent également de réaliser d’importantes économies tant au niveau de la construction (2 à 5 fois) que des frais d’exploitation (de l’ordre de 100 000 kWh/an par puits). D’autre part, au-delà des gains financiers associés aux PCP, leur réel potentiel réside dans leur capacité à être intégrés aux bâtiments déjà construits en zones urbaines denses où l’installation de puits en boucle fermée n’est pas possible. Néanmoins, malgré leur potentiel élevé, les PCP sont peu utilisés au Canada en raison notamment des risques géochimiques potentiels inhérents à l’utilisation de l’eau souterraine en milieu carbonaté, telles les régions de Montréal et de Toronto.

Lire la suite...

Poste de coordonnateur/trice de l'IFQM

OFFRE D'EMPLOI - COORDONNATRICE/COORDONNATEUR DE L’INSTITUT FRANCE-QUÉBEC POUR LA COOPÉRATION SCIENTIFIQUE EN APPUI AU SECTEUR MARITIME (IFQM)

 

INTRODUCTION

Dans le domaine des sciences et des technologies marines, la coopération France-Québec existe de longue date et s’incarne dans des actions en recherche-innovation, en enseignement supérieur ainsi que dans des initiatives permettant de soutenir le développement d’activités économiques. Or, cette coopération qui mobilise de part et d’autre de l’Atlantique les moyens d’organismes de recherche, d’universités et d’entreprises (grands groupes, petites et moyennes entreprises) est actuellement fragmentée et présente une faible visibilité à l’échelle internationale. En outre, le nouveau contexte mondial (changements globaux qui impactent l’économie maritime, ouverture du passage du nord-ouest, libéralisation des échanges économiques à l’échelle planétaire, ...) rend nécessaire plus que jamais une coordination transatlantique des efforts de coopération scientifique au service de l’économie maritime. Dans le cadre de la 19e rencontre alternée, les Premiers ministres français et québécois ont renforcé les relations France-Québec à travers l’établissement d’une coopération scientifique d’envergure dans le domaine maritime. Ainsi, l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) permettra de canaliser les efforts bilatéraux et de mobiliser, de part et d’autre de l’Atlantique, de nombreux intervenants concernés par les différents domaines liés au secteur maritime autant en recherche qu’en innovation.

Lire la suite...

Stage postdoctoral en climatologie statistique

Le groupe de recherche sur la dispersion des hominidés (GRDH) cherche un(e) candidat(e)  pour un poste postdoctoral d'un an ($30 000, incluant bénéfices) ayant une formation en statistique spatiale et/ou en climatologie statistique. Le candidat sera responsable de faire la descente d’échelle de simulations climatiques et de veiller à la mise en place d'une étude des fluctuations climatiques en Afrique de l’Est entre 4 et 5 millions d’années AP en lien avec les occupations hominines. Une formation en descente d’échelle sera offerte au besoin par nos partenaires au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE). La priorité sera accordée aux candidats qui souhaitent développer une collaboration avec le GRDH. Toute personne intéressée est invitée à contacter : Dre Ariane Burke ou Dre Drapeau.

http://www.hominindispersals.net/opportunits/

Projet de maîtrise à l'ISMER et à l'U. de Moncton sur la productivité primaire

Variabilité temporelle de la productivité primaire des estuaires au cours du XXe siècle – quantification de l’importance relative des facteurs naturels (climatiques) et anthropiques (transformation du territoire).

Sous l’effet des pressions anthropiques et des facteurs naturels, les écosystèmes changent sur des échelles de temps souvent plus longues que ce que permettent les programmes de suivis environnementaux. Le carottage des sédiments et l’analyse des marqueurs temporaux (pollen, diatomées, pigments fossiles) permettent d’évaluer les changements à long terme dans la productivité et la biodiversité des producteurs primaires. Ce projet fait appel aux personnes intéressées aux indicateurs de santé à long terme des écosystèmes côtiers.

Lire la suite...